Distribution directe

Rachat d’ADREXO : le retour des morts-vivants

dimanche 2 octobre 2016 par Philippe

Communiqué de la fédération SUD-PTT

Des mercenaires à la tête d’adrexo

Le journal Les Echos a révélé dans un article le 23 septembre l’identité des trois prochains repreneurs d’ADREXO. Frederic Pons et Eric Paumier sont bien connus des salarié-es d’ADREXO, ayant fait partie des anciens dirigeant-es de l’entreprise. Ils l’ont mené vers sa mauvaise santé actuelle. Pour rappel, ils avaient aussi l’habitude de ne pas payer à leurs salarié-es toutes les heures réellement effectuées, ce qui à l’époque, les a menés de nombreuses fois devant les conseils de prud’hommes.

Après avoir quitté ADREXO, Fréderic Pons avait rejoint Colis Privé. Alors dirigeant d’ADREXO, M. Pons avait lui même cédé le métier colis pour un euro symbolique, une soulte et une mise à dispositon de salarié-es d’ADREXO, dans le cadre d’une sous traitance. Ces salarié-es se feront licienciés deux ans plus tard par ADREXO, suite à l’entrée d’Amazon dans le capital de Colis Privé. Cerise sur le gâteau, il avait aussi rejoint CONTINENTAL FOODS… client d’ADREXO. Quant à l’autre repreneur, Guillaume Salabert, ce n’est pas non plus un inconnu, puisqu’il est le fondateur de LOGIC IMMO, filiale du Groupe SPIR et ex directeur général de SPIR COMMUNICATION. Bizarrement tout cela laisse l’impression d’un petit arrangement entre anciens amis, impression confortée par l’annonce que les repreneurs d’ADREXO assureraient le maintien de l’emploi contre le versement d’une nouvelle soulte par le groupe SPIR aux repreneurs de l’entreprise. Le maintien de l’emploi, pour combien de temps ?

Le mépris des représentant-es du personnel

Les élu-es et les représentant-es syndicaux apprennent donc le nom des prochains patrons de l’entreprise par la presse alors qu’un Comité d’entreprise se tenait le 22 septembre et qu’un autre comité d’entreprise extraordinaire se tiendra la semaine prochaine… On reconnait bien là le peu d’intérêt que les dirigeants d’ADREXO portent aux IRP et à la représentation du personnel dans l’entreprise.

Le seul intérêt, celui des salarié-es

Est-ce vraiment une bonne nouvelle ? SUD en doute. Après le rachat de Colis Privé, l’entreprise n’a pas réussi à se développer et le rachat par Amazon s’est lamentablement crashé. Le modèle social de Colis privé, reposant de plus en plus sur des travailleurs indépendants, pose de vraies questions sur les intentions des repreneurs.

La fédération SUD PTT aura de nombreuses questions à poser lors du prochain CE extraordinaire cette semaine, notamment sur cette fameuse soulte et sera vigilante sur les annonces faites aux organisations syndicales.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 149423

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License